Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 10:04

Dans la colonne de droite s'est glissé un nouveau lien vers un blog tout jeune: le blog de gastronoMIe ou blog de Mi pour les intimes.

 

Encore un nouveau blog?

 

Wouiiiiii!!

 

Mais un blog qui n'est pas tenu par moi, ou plutôt pas seulement par moi. C'est le blog du chat Mi, de sa maman et de sa tante préférée (en même temps il n'en a qu'une seule).

 

 

 

Mi-et-grosse-toque-1-bord-noir.jpg 

 

 

Ce blog est donc le fruit d'une coopération culinaro-culturelle entre votre Meringue et sa soeur, les deux demoiselles tentant d'apprendre la cuisine. Tout en vous faisant partager leurs réussites et leurs échecs!

 

Je ne peux donc que vous conseiller le blog de Mi! :-)

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:40
"Ooooh! C'est tellement mignon! C'est digne d'un film romantique! " s'est exclamé ma collègue alors que je lui racontais ma dernière mésaventure.

Et oui: il m'est encore arrivé un truc. Rien de grandiose. Plutôt quelque chose de ridicule et ce même si les gens à qui je le raconte trouve ça mignon.
Bon ok j'évite d'insister sur la partie où j'ai l'air stupide et je préfère raconter la fin.

Ok, ok: je vous raconte à vous aussi.



L'Homme est né un 16 décembre. C'est donc en toute logique que je souhaitais lui souhaiter son anniversaire ce mercredi 16 décembre 2009.
Sauf que VW en avait décidé autrement et que le super meeting hyper important à propos du projet hyper secret numéro 2200008 avait été programmé ce jour là.
J'ai donc un peu cogité (mais pas trop: après je risque le mal de tête) et prévu quelques petites surprises que voici…

Mercredi 16/12/2009

4h30

Le réveil de l'Homme sonne. Bizarrement, il sort du lit assez rapidement. Il se traine jusqu'à la salle-de-bain.
J'attends que toutes les portes soient fermées. L'Homme est alors bien dans la SDB.
Je me lève et cours sur la pointe des pieds jusqu'à la cuisine. Ce qui demande une maîtrise suprême de l'art japonais du Chutontapasentendu (parce que bon courrir discrètement, faut le faire).
Dans la cuisine, j'ouvre le congélo et j'en sors un paquet de Bretzel. J'en sélectionne trois qui ont l'air mignon et je les colle au four.
Pendant qu'ils cuisent, je prépare un thermos de café frais. J'y rajoute sucre et lait en proportion raisonnables.
Je glisse le tout dans un sac avec deux sachets de bonbons, deux bananes (dont une qui dit "Happy Birthday") et des serviettes "Happy Birthday".
J'ajoute enfin l'IPOD de l'Homme sur lequel j'ai téléchargé une aventure de Winnie Puh et Tigrou… (No Comment!)

http://www.kaleidoshop.de/produktkatalog/produktgrafiken/cd-winnie-puuh-13--wuensche-erfuellen-080114.jpg


5h
L'Homme sort de la salle-de-bain. Héberlué, il me regarde avec une tête genre "Maiiiieuuuu. Il est 5h quoi!"

5h10
Je lui tends son sac de voyage. Il est tout content: il a du kkaaaaaffffééééé pour faire la route….

5h30
L'homme est parti. Je me remets au lit. Dur, dur la vie.

6h30
Mon reveil sonne

7h05
"AAAAH MON DIEUUUU!".
Je me lève


La journée de boulot se passe, tranquillement.


17h
Désertion. Tous les mercredis à 17h, je quitte le bureau pour cause de cours de flûte.

18h30
Je suis de retour à la maison. Après une tartine de pain, j'entreprends la mise au point de la suite de ma surprise.
L'oreille collée au téléphone, je gonfle des ballons Tigrou et les accroche à une ficelle puis à un ceintre que je pends à son armoire.
Je forme une montagne à l'aide de notre couette géante et y fait s'y assoir Tigrou. Tout fier, il tient une enveloppe entre ses papattes.
Je prépare enfin un gâteau Chocolat-Beurre de cacahouètes ("Tention! Je bas les blancs en neige! Ca va faire du bruiiiit! ….. BRUIIIIIIIIT…. Allo? T'es toujours là?").

20h45
Le gâteau est prêt mais encore tout chaud et l'Homme arrive à la gare à 21h15.
Je décide de coller le gâteau dans la neige, sur la terrasse.

21h00
Le gâteau est tout froid. Je le démoule, le glisse dans un sac avec les bougies "HB" et les allumettes. Je saute sur mon vélo et zouuu!

21h15

Je suis sur le quai de la gare. Le train a un peu de retard mais se profile à l'horizon.
J'attends, le gâteau dans les mains, les bougies allumées. L'air béat et surtout débile. Mais bon j'assumme; c'est pour une bonne cause.

21h16
Le train se vide.
Pas d'Homme à l'horizon.
Un type se fout de moi. Et moi je trouve pas ça drôle du tout. J'ai vraiment l'air bien con. (c'est la partie que je résume normalement).
Je me tourne. A gauche: rien.
A droite, au loin bien au loin: deux silouhettes dont l'une est trèèès grande. L'Homme et son collègue! Et ils se barrent limite en courant!
Mes gesticulations n'y changeront rien: ils sont déjà partis.

21h17
Je traverse la gare en courant (en talons, of course…) puis la place de la gare enneigée (donc là j'évite de m'en manger une et de me ruiner dans le gâteau).
Je vois l'Homme et son collègue disparaître derrière l'église des Huguenots. Je jette donc le gâteau dans mon panier, retire mon antivol et saute sur mon vélo.
Je pars à leur poursuite.

Ah et j'allais oublier: j'avais accroché un ballon Tigrou à un parapluie géant. Donc là il faut m'imaginer avec un parapluie dans la main gauche, un ballon Tigrou me volant en plein figure toutes les deux secondes, tenant mon guidon de l'autre main, un gâteau dans un panier… Bref la totale.

21h18
Je les vois au niveau du Mac Do de la place des Hugenots.
"Schaaaaaatz", que je hurle en agitant le parapluie.

L'Homme se retourne et me regarde, encore plus abasourdi que le matin. Genre "Ben… T'es là?".
Je descends du vélo et commence à me plaindre (of course): "Maaaiiieuuuu! Pourquoi tu m'as pas attendue???"
Et là de lui expliquer que j'ai eu l'air d'une grosse idiote sur mon quai. Je profite de ma narration pour lui coller la parapluie au ballon dans la main droite, le gâteau dans la main gauche, y replanter les bougies et les allumer.
Son collègue se marre à mort mais trouve ça très mignon.
L'Homme a l'œil un peu mouillé. Finalement ça vallait le coup d'avoir l'air débile.

21h25
On rentre à la maison.
Une fois arrivés, l'Homme découvre la déco Winnie Puh et Tigrou et ses cadeaux. Il trouve ça mignon. On mange le gâteau.


Bref une journée qui se finit bien et un anniversaire qui en fut un malgré le Geschäftsreise!
Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 16:54

Dimanche de je sais plus quand...


Aujourd'hui j'avais de la visite. La belle-famille, histoire de fêter l'obtention de mon Master et mon CDI.

En entrée, l'Homme a préparé une soupe toscane à base de pain et de tomate: le Pappa al Pomodoro.
Il suit la recette que vous pourrez trouver
ICI mais qui est malheureusement en allemand.
Par contre je peux vous dire que ça vaut le coup d'ouvrir son dictionnaire: c'est DE-LI-CIEUX!

J'ai ensuite enchaîné sur des galettes. Traditionnelles et parfois plus originale comme notre fétiche fromage de chèvre + miel qui a fini par conquérir les plus sceptiques...

Et j'ai terminé le tout par un cheesecake très facile à préparer.
J'ai trouvé une recette filmée que vous trouverez SUR LE SITE GOOSTO.FR et qui est l'oeuvre d'une des meilleures blogeuses cuisinières de la blogosphère: Pascale Weeks de C'est moi qui l'ai fait!



Le cheesecake a eu un franc succès, mes convives étant étonné par la base aux speculoos. Ici, les speculoos au goût de caramel (donc sans la cannelle de Noël), c'est un petit gâteau minable qui accompagne le café.
Point de speculoos par milliers, point de Bastogne.
Du coup il a fallu que je réexplique trois fois de quoi il s'agissait avant d'aller chercher les gâteaux restant pour leur montrer. Et finalement obtenir l'approbation de tous.
Comme quoi! :-)

Je vous conseille donc cette recette, simple et bien bonne!
Je suis tout de même preneuse de recette de cheesecake différentes (surtout que je les aime bien super épais mais là le mien était aussi mince que celui de Pascale Weeks...).

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 13:01
Ce dimanche en me levant, j'ai pris ma décision. Aujourd'hui, ça sera dimanche douceurs.
J'ai envie de me faire plaisir et ma Raison approuve.

J'attrape mon jogging et mon super T-Shirt de chez Décathlon, je traverse l'appartement mes chaussettes dans une main et mes baskets dans l'autre avant de me retrouver dans l'entrée où j'enfile le tout. Meupeutrois, montre GPS et zou!

Il n'est pas encore 9h et l'air est frais. Très agréable pour commencer la journée!
Et puis les rues sont vides. Je croise à peine quelque courageux allant acheter leur petit déjeuner à la boulangerie du coin.

Hop, hop, hop!
Je me sens comme un petit personnage de jeux vidéo dont la jauge de bonne humeur et de super pouvoirs se remplirait un peu plus à chaque foulée! Youpiiii!
Je finis par me rentrer tout doucement.

Seconde étape pour positiver: se préparer un petit déjeuner de rêve.



Au menu: un oeuf à la coque, une tartine de pain beurrée pour les mouillettes (j'en rêve depuis deux mois, de mouillettes! Ca fait des années que je n'en ai pas mangé...), des weetabix, du lait, un yaourt, du thé... Woui je sais il manque le fruit, mais bon... Histoire de faire de ce moment un pur délice et frôler l'extase totale, j'ajoute quelques éléments indispensables: Virgin Radio en fond sonore, le pète oeuf acheté à Dresde et la moufle à oeuf de chez Butler.
Mon seul regret: avoir oublié mon coquetier en forme de poussin au grenier... Snif snif! Bon il n'empêche: il est cool mon ptit dèj!

Et une fois avalé, je suis soudainement prise de l'envie de faire la cuisine! J'ai prévu de faire quelques douceurs à mes collègues et à l'Homme. Je me mets donc aux fournaux une fois le bazard du petit déjeuner englouti par le lave-vaisselle.

L'autre jour en faisant les placards, j'ai repéré une plaque de chocolat à l'orange. Si vous vous souvenez de l'article que j'ai écrit UN PEU PLUS TOT SUR CE BLOG, vous en concluerez qu'elle a fini de la même façon que la dernière fois: en GATEAU! :-)



A part ça, je voulais me débarasser d'un fond de myrtilles qui me restaient. J'ai donc fait une fournée de muffins aux myrtilles pour mes collègues.
 J'ai suivi la recette très simple que j'ai trouvé sur un de mes blogs cuisine cultes: SUCRISSIME (je ne peux que conseiller!!!).

Voici les muffins avant passage au four....



Et les voilà après!



Vous noterez que...les muffins se sont multipliés! Ben oui: je n'avais pas lu le passage sur le fait qu'il ne faille remplir les moules qu'à moitié! Je ne m'en suis rendu compte que trois minutes après! Du coup j'ai ouvert le four et vidé quelques muffins. Sauf que la croûte avait déjà un peu cuit. Ce qui fait qu'au final, je me retrouve avec des espèces de ptits gâteaux un peu étranges mais...qui sont tout aussi bons que les muffins!



Ah d'ailleurs au passage: j'ai rajouté un peu d'extrait de vanille liquide pour relever le goût de la pâte! :-) Sur ce... Il me reste encore plein de chose à rayer de ma liste d'expériences positives! Ma petite jauge de bonne humeur n'est pas encore totalement remplie!




M'en vais faire un peu de vélo!


ps; ce dimanche Bonne Humeur s'est terminé sur une rencontre à la Entlas Keller de la Berg. Au menu : Bretzel géant et eau gazeuse. Ah du pain tout croustillant de jour de fête.
Et aujourd'hui, soirée romantique. Ou de l'art d'aller chercher deux menus à emporter chez le japonais après le boulot et le passage à la Poste, de tout glisser dans la vaisselle des grands jours (ah! c'est vrai! On mange tous les jours dans de la porcelaine! :-D ), de planter quelques bougies pour le décor, Yann Thiersen en fond sonore, et c'est partiiii pour la soirée romantique aux chandelles! :-)
Dommage que je n'ai pas fait de photos: la table était magnifique!
Ah si je n'étais pas déjà en couple, je me trouverais exceptionnelle et je m'épouserais! :-D
Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 19:05

Je n'ai malheureusement pas encore reçu toutes les photos de mon voyage londonien. Pour vous faire patienter, je vous propose de vous faire découvrir mes derniers essais culinaires.

Je vous rappelle que, manquant quelque peu de modèle en la matière, mon passif culinaire est on ne peut plus limité.
J'aime néanmoins faire la cuisine et je suis sûre de parvenir un jour à relever le défi suivant: ouvrir mon frigo et cuisiner les restes.
Bref.

En attendant que ce miracle se réalise, je me contente de profiter de mon temps libre pour traîner sur des blogs culinaires et sélectionner quelques recette qui me tentent. Parce que les photos sont jolies, parce que ça a l'air faisable et que la liste de course en fait pas 30 kilomètres par exemple.

J'ai commencé mes expérimentations par...



Des fondants au quinoa et aux légumes. C'était pas top. Sympa mais sans plus, donc pour séduire des invités pas génial. Et trop de travail pour être un plat à faire le soir en rentrant du boulot.
Comme ça ne vaut pas le coup, je ne vous mets pas le lien vers la recette ,-)


J'ai ensuite testé un gratin d'aubergine ma foi très facile à faire et bon. Je n'irai pas jusqu'à me pendre pour lui, mais il vaut quand même le détour.
Vous trouverez la recette ICI!!!

Toujours au rayon légume, une recette exceptionnelle de belletata: les légumes au four!
Vous coupez des poivrons, des tomates, des courgettes et autres aubergines (enfin tout ce que vous voulez quoi) en cubes. Vous mettez le tout dans un grand saladier contenant quelques cuillères à soupes d'huile d'olive. Vous mélangez amoureusement pour que l'huile se répartisse sur tous les légumes. Et ensuite: ZIOU!
Au four sur une plaque couverte de papier d'alu pendant 20 minutes à environ 180° (bon après ça dépend du four...). Quand les légumes ont l'air un peu rabougris et surtout brillants et un peu doré, c'est bon!
Enjoy!


Dans le genre tout aussi simple : le poulet à la marocaine de David revisité par Claire!
Pourquoi revisité? Parce que je n'avais pas envie de mettre du piment de cayenne et de la cannelle et que je n'aime pas les raisins secs.

Du coup j'ai fait une marinade avec du jus de citron, sel, poivre, paprika et cumin en poudre à la place. Sinon le reste: tout le même!

Au niveau dessert...
L'homme avait laissé trainer des
pommes qu'il ne mangeait pas.
Du coup: ZOU!
Une pâte feuilletée toute prête, une bonne couche de compote de pomme, les pommes coupées en lamelle par dessus, du sucre et quelques morceaux de beurre par dessus et hop! On enfourne!
Succès garanti pour un minimum d'effort!
Je pense la servir avec de la glace à la vanille et du caramel au beurre salé en guise de déco d'assiette...


Enfin, j'ai testé les gougères! Ou choux au fromage...



Comme on peut le voir, je m'y suis mal prise avec le fromage ("Retire tes moufles, Claire!"). La recette dit qu'il faut couper des carrés de fromage. La prochaine fois, j'opterai pour du fromage râpé ET un carré de fromage que je glisserai au centre de la gougère pour qu'elle ai un coeur fondant de fromage!

Voilà donc pour mes recettes de la semaine!

ps: je vous épargne la description que vous retrouverez
ICI mais j'ai refais spontanément les meilleures lasagnes du monde et je suis fière de vous annoncer que non seulement je connais la recette par coeur mais qu'en plus j'ai REUSSI MA BECHAMEEEEEEEL!!
Ex belle-maman peut être fière de moi ;-)
Et sinon j'ai tenté un flan au carotte qui a tourné à la soupe de carottes... Hum hum!

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 18:59
Grande question du jour: mon voisin est-il un psychopate???

Pourquoi je me pose la question?

Tout ça c'est une histoire de pain...

Je m'explique...

Sur le coup de 11h45, quelqu'un sonne à la porte. Première réaction: "Nan mais les gens savent pas que personne n'est habillé à 11h45 un vendredi premier mai? C'est quoi ces gens qui attendent de toi que tu ne traines pas en sous-vêtements en sortant du lit???"
Deuxième réaction: l'homme enfile un jean et un T-Shirt et se dirige vers la porte que notre visiteur tambourine allègrement...

"Ja?"

S'ensuit un dialogue sans queue ni tête (du moins pour moi) où un type parle de pain et de vatican.
J'ai bien peur que l'on soit tombés sur un cinglé qui vienne nous précher les Evangiles...

Puis la porte se referme. Et l'Homme me regarde avant de faire ce petit geste typique de la main (pour ceux qui connaissent: se passer la main devant les yeux, les doigts écartés. Typiquement allemand pour dire "total bescheuert!!").

"Il voulait quoi?"

Alors il s'avère qu'un jour où je n'étais pas là, le voisin en question a sonné chez nous pour emprunter du papier sulfurisé. Que mon homme lui a bien sur passé sans problème (c'est pas la ptite vieille hystérique d'Anna!).
Et du coup pour le remercier il fait quoi?

Il lui ramène de la pâte pour faire du PAIN DU BONHEUUUUUR! Glücksbrot!
Je vous jure...



Le concept...
C'est un pain qui vient soi-disant du Vatican. Un ami à la con de ton entourage te refile un peu de pâte et toi tu dois en prendre soin.
Le premier jour tu dois la remuer, le 2e y ajouter du sucre, le 3e du lait et ainsi de suite jusqu'au 6e jour où là tu sépares la pâte en 4.
Tu refiles 1 part à 3 personnes à qui tu veux pourrir la vie (comme pour les chaînes de mails quoi!!) et ensuite tu prépares ta part à toi. Tu y rajoutes encore des ingrédients et ensuite tu fais cuire le tout.

Et c'est censé être bon.
Et c'est censé te porter bonheur.

Passons outre le fait que ça soit totalement fou.
Mais comment est-ce que je pourrais ignorer le fait que je prenne des risques ENORMES en mangeant un truc qui est passé de maison en maison, de main en main et de pot en pot?
Et les conditions d'hygiène?
Et qu'est-ce que cette pâte contient vraiment?

J'aimerais bien faire une analyse alimentaire, mais je ne pense pas que ça soit possible...

Vous en pensez quoi?
Je tente? Je tente pas?


Et qui qui veut recevoir une des trois parts que je devrai offrir?? :D

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 12:10
Les madeleines et moi, c'est une longue histoire.
De famille, de littérature aussi.

Dans tous les cas: j'aime bien ça. Et comme ça faisait un moment que je n'avais rien ramené à mes collègues un lundi matin, je me suisdit que ça serait l'occasion.

Comme je leur ai déjà fait le coup de la madeleine, je me la joue cette fois-ci plus soft et leur sers la version nature, sans chichis ni artifices.

La recette, je la tiens de Nanou et je vous la copie ici...



Ingrédients :
Pâte à madeleine (pour une vingtaine de madeleines) :
3 oeufs
250 g farine
200 g sucre semoule
125 g de beurre
50 g de lait
1 sachet de sucre vanillé
1 sachet de levure chimique

Progression :
1 - Mélangez le lait, le sucre, les oeufs, la farine, la levure et le sucre vanillé.
2 - Lorsque votre pâte est homogène ajouter le beurre fondu. Mélangez l'appareil pendant une bonne minute.
3 - Couvrez d'un torchon propre et laisser reposer la pâte pendant 2 heures à température ambiante.
4 - Préchauffez votre four à 220°C.
5 - Beurrez vos moules à madeleines (ou utilisez des moules souple) et remplissez à moitié, enfournez pendant 6 minutes à 240° puis 4 minutes à 200°C.

Dégustez vos madeleines chaudes ou froides. Une madeleine se conserve plusieurs jours dans une boite hermétique.



Succès sur toute la ligne: mon chef n'arrêtait pas de passer et repasser (parce que le fer à dix sous c'est pas cher) dans le bureau et de chiper comme de par hasard des madeleines au passage!



Merci Nanou!

Voili voilu!

Une dernière photo pour vous donner envie de vous précipiter à vos fournaux (et surtout parce que je n'en ai pas pris deux pour rien!) ;-)





Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 06:37

Pour mon anniversaire, j'ai reçu en cadeau un livre de cuisine bourré de recettes spéciales crêpes.



Ben oui: il me fallait bien quelque chose pour aller avec ma crêpière de tueuse!

J'ai donc décidé l'autre jour de tester une des recettes qui me tentaient bien dans ce bouquin: celle des...
crêpes soufflées au citron

Ingrédients pour 4 personnes:

10 cl de jus de citron frais
Le zeste très finement râpé de 2 citrons
2 oeufs entiers + 2 jaunes
2 gros blancs d'oeufs
60 g de beurre
100 g de sucre en poudre
15 g de sucre glace + sucre glace pour servir
1 c.a.c de Maïzena délayée dans une C.a.s d'eau

Pâte à crêpe: utilisez votre recette traditionelle :-)


Et voici maintenant la recèèèèèètte...

1. Préparer la crème au citron. Mettre le sucre en poudre dans une petite casserole avec le jus de citron, les zestes et le beurre coupé en petits dés. Chauffer doucement en remuant jusqu'à ce qu'il soit totalement fondu puis retirer du feu et laisser refroidir.

2. Battre les oeufs entiers et les jaunes dans un bol, ajouter la Maïzena, verser le mélange dans la casserole en fouettant et remettre à feu très doux. Faire cuire 3 ou 4 minutes à petits frémissements, sans cesser de remuer, pour que la crème épaississe.

3. Laisser refroidir...



Il est IMPORTANT à ce moment précis de la recette (ou une fois les blancs incorporés) de GOUTER LA CREME AU CITRON!!

Petite explication...
Il y a une super pâtisserie connue de tous dans le bled d'à côté de celui où j'ai grandi. On peut y trouver des gâteaux fantastiques, mes préférés étant...la tartelette à la framboise et la tartelette au citron!

OR, tenez-vous bien: le crème au citron de cette recette a EXACTEMENT le même goût que celle qui constitue ma tartelette au citron meringuée préférée!!
Méfiez-vous de son goût indescriptible, de sa perfection indicible, de son fondant exceptionnel!!
Vous tenez désormais entre vos mains une recette de bombe calorisque à laquelle on ne peuuut résister!!!

Et une fois que vous l'avez préparée, vous pouvez...

5. Faire cuire 4 crèpes.

6. Fouetter les blances d'oeufs en neige très ferme, en saupoudrant de sucre glace à la fin. Mélanger 2 ou 3 cuillères rapidement à la crème au citron, puis incorporer délicatement le reste en soulevant bien de bas en haut les blancs pour ne pas les briser.

7. Préchauffer le four à 200°. Etaler 2 ou 3 cuillères de la préparation sur la motié de chaque crêpe et replier l'autre moitié dessus.

8. Poser les crêpes sur une plaque (+ papier sulfurisé) et les passer 6 à 8 minutes au four pour que la crème gonfle. Server en saupoudrant de sucre glace...


Et régalez vous!

C'est un dessert vraiment très bon! Seul soucis: les crêpes repassées au four étaient un peu sèches.
Du coup la prochaine fois je tenterai peut-être en mettant un petit bol d'eau dans le four (pour que l'atmosphère soit humide) OU en ne faisant pas intégralement cuire les crêpes sur la plaque... A voir!

Des conseils?

Bon appétit et à la prochaine!!
Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 18:03

Il y a un moment je vous avais parlé d'une recette de champignons farcis qui avait séduit Belle-maman et Bopapa au point qu'ils étaient repartis avec la recette.






Histoire de tenir (enfin!) ma promesse de l'époque, je vous glisse la recette...

Ingrédients pour 4 personnes:

12 gros champignons de Paris
150g de mie de pain
20 cl de lait
1 petit bouquet de persil plat
2 gousses d'ail
150 g de jambon de pays
150 g de ventrèche ou poitrine fumée
2 oeurs
chapelure, sel, poivre






1/ Essuyer les champignons, couper les pieds au ras des chapeaux et les peler
2/ Faire tremper la mie de pain dans le lait. Laver le persil. Pelez l'ail. Hacher les pieds des champignons avec le jambon, la ventrèche, l'ail et le persil.
3/ Préchauffer le four à 180 degrés (sans sac plastique dedans)
4/ Dans un saladier, casser les oeurs, les mélanger avec le hachis de champignon et la mie de pain essorée et émiettée. Saler et poivrer.
5/ Huiler un plat allant au four, mettre les chapeau retournés. Creuser légèrement les champignons et les remplir de farce. Parsemer de chapelure, enfourner et laisser cuire pendant 25 à 30 minutes
.

Ces champignons sont fondants et très appréciés par les Allemands! ;-D

Bon appétit!




ps: Recette tirée du livre Apéritifs Gourmands aux éditions Larousse

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 11:35
Sur le net, on trouve de tout. Un peu comme dans les livres.
Sauf que ce qu'on peut apprendre dans les livres en LISANT, on peut l'apprendre sur le net en REGARDANT des vidéos.
Vous me suivez?

Or vous l'aurez noté, je tente d'apprendre à faire la cuisine.
C'est donc tout naturellement que mon meilleur ami (son blog est en lien à droit) m'a envoyé une vidéo. Histoire de m'encourager dans mes efforts et de faire en sorte que je continue mes expériences (plastique au four, madeleines sans farine, sauce à l'eau de mer...).

J'ai tellement rigolé en la voyant que je ne résiste pas à l'idée de vous la faire partager...




En voyant le Barbu, je me suis rappelé... Les étudiants qui peuplaient la résidence de l'Homme à l'époque où on était tous les deux à la fac d'Erlangen.
Typiquement le genre de mecs à faire ça.

Ensuite je me suis dit qu'il avait une bonne tête de Geek, tout rond et mignon.
Et apparemment je ne me suis pas trompée: il répète allègrement dans la vidéo qu'il est un Geek. Comme quoi j'ai le coup d'oeil et l'analyse fine... :D
Et il n'empêche que je le trouve attachant comme tout moi, le ptit Geek inventif!

Finalement quand on y regarde bien, c'est un homme prêt à cuisiner pour sa dulcinée, avec plein d'idées recettes en tête et surtout soucieux de sa ligne! Le coup de la Maïzena à la place de la farine, du moins de sucre et du 3/4 d'huile seulement, c'est fort!

Bref: J'ADORE!!!

Et vous?






Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article

Who's Who?

  • : Le blog de Votre Meringue au pays des Baisers
  • Le blog de Votre Meringue au pays des Baisers
  • Contact