Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 11:38





Joyeux Anniversaire au Romain qui recevra son cadeau avec un retard conséquent vu la date à laquelle je l'ai posté!
En attendant de pouvoir te le souhaiter en vrai et t'offrir un gâteau tout pareil en mains propres, je te souhaite un
JOYEUX ANNIVERSAIRE
via mon blog et avec une photo de gâteau qui pourrait bien te plaire!

ALLES GUTES! :-) 
Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 17:05
Cet article se veut bref et efficace. Il est censé être une réponse aux diverses commentaires et réactions à l'article sur la collection Jimmy Choo disponible chez H&M.

Différents éléments étaient lisibles dans ce premier articles. On y trouvait de l'informatif (voire du didactique!) :Jimmy Choo chez H&M, ainsi que du dramatique: une scène de pièce de théâtre où les mentalités de l'Homme se retrouvent confrontées aux modes de pensée de la Meringue.

Dans ce nouvel article, on va retrouver à peu près les mêmes éléments, sous une forme différente.
Quelle forme me demanderez-vous?

Tout simplement des phrases brèves et choc (âmes sensibles, s'abstenir).


1/ Il n'y a pas de collection Jimmy Choo au H&M d'Erlangen

2/ Désormais, je ne dois plus seulement cohabiter avec un avion de 1,5 mètres (dans ma chambre à couchber) et une voiture de 1m de long (dans mon entrée) mais également avec un Moutain Bike blanc (dans mon salon).



Voilà.
Ah, j'allais oublier: l'Homme a mis les chaussures spéciales pour vélo. Il se colle à son Moutain Bike (enfin: il clippe ses godillots) et il sautille dans le salon.
Vous avez bien lu.
Dans le salon.
Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Quatre murs et un toit
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 16:43
L'autre jour, journée merdique. Je reviens le soir totalement déprimée.
Et là miracle, dans ma boîte aux lettres, c'est mon Cosmopolitan qui m'attend bien au chaud (la radio wifi n'ayant pas suffi à faire disparaître mon salaire dans la folie de la consommation, je me suis aussi accordé un abonnement à Cosmo. Le Monde c'est franchement trop cher pour des conditions aussi merdiques de livraison).

Page 207, une drôle de pub me fait de l'oeil. On y voit une des pommes de terre coupées en rondelles qui cuisent dans le chocolat.
Slogan: "Le gras n'est pas toujours là où on le pense".
Après d'intenses minutes de réflexion, j'analyse de la façon suivante: il doit y avoir plus de gras dans le choki que dans le beurre. Même si j'avoue: j'ai du mal à y croire. Enfin pour moi les deux aliments sont "pasbiiiiien" pour mes fesses rondelettes.

Je cherche donc à obtenir plus d'informations. Et c'est ainsi que je tombe sur la pub suivante qui m'éclaire un peu plus sur le pourquo du comment...







Dans la même collection et beaucoup plus drôle (pour l'histoire du film, of course):








Je savais qu'il y a du sucre dans le ketchup mais pas du sel dans les céréales...

Pour revoir votre copie, rendez visite à M.A.D.A.M.E sur le site de l'INPES!
Parce qu'heureusement, dans cette société où on mange tous n'importe quoi n'importe comment, il y a des gens pour nous rappeler les règles de base... (dit la fille qui mange du chocolat coincé entre deux tartines de pain beurrées... Hum hum).

Viel Spass! :-)
Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Culture et débats
commenter cet article
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 16:14
Je décongèle les lasagnes et fait sauter une des deux parts dans l'assiette de l'Homme.
Conventions sociales et harmonie de couple obligent, on papote un peu entre deux bouchées.

L'Homme: Apparemment il  y a un type qui fait des chaussures connu qui va les vendre chez H&M.

Meringuette: JIMMY CHOOOOOOOOOO!! (c'est pas un homme mais passons...)

L'Homme: Oui... Tu les as déjà repérées? Tu les achètes quand?

Meringuette: Elles ne seront disponibles en magasin que le 14 novembre avec la collection dessinée pour H&M.

L'Homme, un sourire au coin des lèvres qui en dit long: Et tu as déjà posé une journée de congés je suppose?

Meringuette: Pfffffff!

L'Homme: C'est un samedi de toute façon le 14! Je programme déjà le réveil à 5h30? Ou tu veux déjà attendre la veille devant les portes du magasin?

Meringuette, d'un ton désinvolte: Nan mais de toute façon je ne suis pas sûre de les vouloir. Parce que finalement tout le monde aura les mêmes si elles sont chez H&M. Et la qualité ne sera peut-être pas la même. Bon et puis elles sont importables au travail...

L'Homme, sceptique: Mouai....



Pour vous donner une idée, quelques images...



Celles que j'ai repérées (au premier plan)...


Et celles en haut à droite sur la photo suivante...





Bon on est bien d'accord: une paire de Jimmy Choo est bien évidemment indispensable à mon bonheur existentiel. Sans ces escarpins, pas moyen d'étancher la soif infine de mon âme et son exigeance d'absolu.

Mais à part ça: est-ce que ça vaut vraiment le coup de me faire arracher les cheveux par des nanas hystériques?
Quoique je ne suis pas sûre que les Allemandes d'Erlangen se ruent au H&M des Arcades pour y faire l'acquisition de Jimmy Chooooooo!
Donc à voir...



Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Qui suis-je
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 21:31

 

Phrase en exergue: en exergue parce que ça en jette, et une phrase tout simplement parce que je ne me vois pas écrire un poème là-dessus (et aucun grand écrivain ne l'a encore fait):

Je vous rappelle que mon rêve, c'est ça:
 Sauf que mettre une somme aussi indescente dans deux boiboîtes sous prétexte que je suis persuadée que ça va rendre ma vie meilleure, c'est vraiment pas raisonnable.
Du coup pour couper ma pomme perso en deux, je vous rappelle que je n'ai acheté qu'une des boiboîtes.
Pas le centre qui contrôle le merveilleux système qui rendra ma vie plus belle et encore meilleure quand j'en aurais fait l'acquisition mais juste le satellite.



Ce satellite, j'ai fini par pouvoir l'acheter (une fois que le clampin du magasin du coin est parvenu à le commander). Et quelques jours après son apparition dans ma salle-de-bain, internet est revenu (et woui je rappelle à ceux qui ne le savaient pas que ma crétine de voisine a été foutue de nous faire couper involontairement internet).

Toutes les conditions étaient donc réunies pour que je fasse fonctionner cet achat tout de même relativement coûteux au maximum de ses capacités.

Et oui: jusque là je ne pouvais écouter que la radio locale. Or j'ai développé une alergie grave à Antenne Bayern et je ne supporte NRJ qu'à petite dose.
Je ne parlerai même pas des radios de musique classique où celles qui vous diffusent de la bonne musique bien bavaroise en continu (sans les clips kitschouilles qui vont avec, ça perd de son charme).

(Je communique vachement par parenthèses là, non?)

Donc pour reprendre de là où ça devient intéressant: le jour où j'ai récupéré ma connexion internet, je me suis plantée devant ma radio internet et j'ai entamé les hostilités.
Parce que oui: on peut vraiment parler d'hostilités.


Je le ferais sûrement un peu plus court que je l'aurais souhaité, mais j'ai oublié une bonne partie des étapes par lesquelles je suis passées pour enfin faire fonctionner ma radio Wifi.
C'est sans doute mon inconscient qui est intervenu depuis et qui a décidé d'effacer ce traumatisme de ma mémoire afin d'épargner mes pauvres nerfs.



Tout commence au moment où vous allumez la radio.
Là, il faut appuyer sur le bouton "Menu", histoire de quitter le mode Radio normal.
Jusque là, tout va bien.

Les choses se gâtent une fois qu'on a choisi le mode "radio internet". Parce que là, la radio fait mumuse avec vous, et celà pendant un certain temps.
Il faut bien sûr qu'elle se connecte à votre Wifi. Concrètement: il faut lui donner le nom du Wifi conjugual, la clé réseau (le tout à tapoter avec la gentille télécommande... Je vous remmande d'avoir des infos courtes et sans lettres biscornues).
Puis arrive le moment où il faut entrer son adresse E-Mail, à laquelle un courriel est envoyé. Il permet de s'inscrire sur le site de Phillips et de valider l'achat de son objet miracle.

Tiens j'y pense: veillez à avoir un ordinateur allumé et pas trop loin de votre radio. Ca vous épargnera de la marche.

Et oui. Parce qu'une fois que le produit est inscrit, ne pensez pas que tout est fini!
Après une longue lutte dont je vous épargne ici les détails, j'ai découvert qu'il fallait rentrer par soi-même les adresse Stremium (ou Streaming) des radios souhaitées.
J'ai donc passé environ deux heures sur le net à chercher les bonnes adresses et à les tester (sur la radio) après les avoir rentrées dans mon profil personnalisé (ce que l'on peut faire à partir de l'ordi).



Bon là je vous ai sans doute tous perdus (longueurs de l'articles, farfouillis de propos légèrement teinté de l'énervement qui me revient rien qu'en y repensant).


Pour faire bref: ami bloggeur, ami adorateur de radio wifi, si tu as des adresses à me confier, n'hésite pas!
De mon côté je te confie mon trésor, à savoir l'adresse d'un SITE OU TOUTES LES ADRESSES STREAMING DES RADIOS DU MONDE se trouvent...

Vous l'aurez donc compris: j'ai vaincu!



Depuis?
Il s'avère que mon comportement d'auditrice s'est quelque peu métamorphosé.
Auparavant avant, quand je vivais chez les Franz (comprenez: les Français selon le fameux films A l'Ouest rien de Nouveau), je n'écoutais la radio que le matin. Europe 1 pour les infos, Virgin Radio pour la musique. Et principalement Virgin Radio le reste de la journée.

Maintenant: Europe 1 occupe toujours mes matinées et Virgin Radio j'ai pas trouvé.

Par contre j'ai France Culture et France Info pour les soirées et les week-end. Finalement, ils ont plein d'émissions achement intéressantes pour un peu qu'on prenne le temps de les écouter (avant j'avais tendance à m'endormir rien qu'en entendant trois mots d'une émissions intello).
Et pour le soir ou après les lectures en anglais, un coup de BBC World Services.

Vous l'aurez donc compris: l'investissement en argent, en temps et en messages nerveux est rentabilisé.
Je suis überglücklig avec ma radio et ravie de pouvoir écouter mes infos en français le matin.

Je ne peux donc que conseiller aux expats! :-)



 

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Musique - Musik
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 20:14
Je me souviens qu'un jour, un livre a fait son apparition sur l'étagère de ma soeur.
A l'Ouest, rien de nouveau.
Ou alors c'était une histoire de camarade...

J'avoue que ma certitude d'hier est quelque peu branlante aujourd'hui. Je ne garantie plus la véracité des faits.

Donc disons les choses de la façon suivante: je crois me rappeler qu'à une époque plus ou moins précise de mon enfance, un livre qui selon moi s'intitulait "A l'Ouest rien de nouveau" a fait son apparition sur l'étagère de ma soeur.
Pas très loin des bibliothèques vertes, prenant un peu plus ses distances par rapport aux roses.

Toujours à la condition que je me souvienne bien, il s'avère que ce livre était un des préférés de ma soeur. Et qu'alors que d'habitude, je prenais soin à la copier le plus possible, je n'ai jamais tendu la main vers ce livre.

Du coup, quand le film est passé à la télé, je n'ai pas hésité. 



Im Westen, nichts neues.
All Quiet on the western front de Lewis Milestone.

Je trouve ça plutôt drôle de regarder un film américain tiré d'un livre allemand que j'ai vu sur l'égère française de ma soeur.

Le personnage principal est allemand et on le suit depuis son entrée à l'armée au début de la première guerre jusqu'à sa sortie très "Dormeur du Val".

Ce film a donc également celà d'identitairement drôle qu'il m'a transporté de l'autre côté de la ligne: celle où se trouvent "les méchants".

Culturellement parlant, il vaut le détour. Non pas qu'il faille le voir histoire d'avoir vu un film oscarisé.
Non, non: loin de là.

Ce film est en réalisté la clé au mystère resté pour moi sans réponse: pourquoi les Françaises ont-elles une telle réputation en Allemagne (et à l'étranger de façon générale).
Quand on voit la façon dont elles sont décrites dans ce film des années 30, on comprend!! J'ose à peine imaginer ce qui se cache dans le livre...

Oubliez donc le gaz moutarde, les visages défigurés, les gueules cassées, les jambes amputées. Si ce film vaut le coup d'être vu, ça n'est pas pour son contenu historico-romanesque. C'est tout simplement pour la lumière qu'il fait sur le Mystère International de la Femme Française.


Bon ben
ça, c'est fait...
Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Kino et Cinéma
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 07:37
C'est l'esprit encore embrumé par ces images étranges qui ont peuplé ma nuit que je tapote sur mon ordinateur et décide de prendre le temps d'écrire un article sur mon blog avant de prendre mon vélo pour aller au boulot. D'ailleurs ça me permettra de faire coïncider ces rêves avec la réalité: cette nuit, j'étais en retard de 15 minutes partout (même si comme je ne peux pas être en retard au boulot...).
Et avec de la chance, écrire ces quelques mots permettra d'imprimer autre chose dans mon cerveau que ces drôles d'événements probablement nés de conversations diverses et variées le jour de la Toussaint.
Enfin puis motivation suprême: il fait super moche dehors et j'ai plutôt envie de rester chez moi que d'aller au travail. Enfin... Tout ça pour dire que je commence un article de blog à propos duquel je peux d'ores et déja vous dire qu'il ne sera pas très brillant.




Je veux en effet tout simplement vous conseiller d'aller voir "Die Päpstin" (tiré d'un roman historique) que l'on est allé voir vendredi soir au cinéma. Le film est long mais on ne voit pas le temps passer, son esthétique des plus agréables (voir notamment les images de l'article), ses couleurs aussi (logique vous me direz).




En allemand parfois chaud boudin tout de même (on notera mon vocabulaire des plus recherchés) vu le vocabulaire pointu utilisé. Mais jouable, je vous rassure. Et puis argument suprême pour aller le voir: un des plus beaux gosses du cinéma! Youpiiiiii!

 




En conclusion: un truc sans rapport mais qui me permettra de confirmer à l'Homme que je ne lui ai pas raconté des conneries. Si vous déménagez dans le même bâtiment que celui où habite votre ex petit copain avec lequel vous êtes encore très bonne amie, est-ce que les gens autour de vous devraient trouver ça suspect?



Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Kino et Cinéma
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 16:44
Mon année de Khâgne m'a démontré que derrière le mot "corps" se cache une réalité bien plus complexe que celle à laquelle on pourrait penser, tant sur le plan physique que sur le plan intellectuel (en gros non seulement la façon dont il fonctionne mais aussi la façon dont on le conçoit).

Or aujourd'hui, j'ai entendu ces quelques mots : "on n'a plus le respect du corps".
(sous-entendu: de la femme)

Sans vouloir me lancer ici dans des réflexions sans fin qui me feraient passer pour ce que je suis (une amateure de philo dépassant rarement le niveau "Pâquerette" sur l'échelle de Platon), j'aimerais juste mettre en parallèle les vidéos suivantes.

Tout d'abord le reportage d'Envoyé Spécial où on suit des victimes de viol et qui est à l'origine de cet article:

"Après le viol"

Les propos qui m'intéressent sont ceux de la journaliste ayant réalisé le reportage. C'est ce qu'elle dit tout à la fin, sur le plateau de l'émission, et qu'on peut retranscrire de la façon suivante:

"Je pense qu'il y a de plus en plus de violences sexuelles et je pense que dans l'avenir, ça va augmenter. Quand on voit comment les jeunes voient la femme, respectent le corps de la femme. J'ai le sentiment qu'on devient plus violent, qu'on n'a plus ce respect du corps, que l'avenir sera pire qu'aujourd'hui".

Quelle est la vidéo à laquelle j'ai pensé en entendant ça?
C'est celle qui était proposé par MSN un jour où je m'emmerdais (les jours où je m'emmerde, je regarde des vidéos MSN et je traîne sur Facebook):



Sur le coup, je les avais trouvés tout simplement pitoyables (ils ne savent pas chanter, les textes sont stupides, creux...). En mettant les deux vidéos en parallèle, je me dis que cette journaliste n'a pas vraiment tort.

Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire.
Décevant, non? :-)



ps: toute personne désireuse de disserter sur l'utilisation du mot "respect", de sa combinaison avec le mot "corps" et des implications que cette utilisation peut avoir peut se sentir libre de s'exprimer ici... :-)

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Culture et débats
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 16:54

Dimanche de je sais plus quand...


Aujourd'hui j'avais de la visite. La belle-famille, histoire de fêter l'obtention de mon Master et mon CDI.

En entrée, l'Homme a préparé une soupe toscane à base de pain et de tomate: le Pappa al Pomodoro.
Il suit la recette que vous pourrez trouver
ICI mais qui est malheureusement en allemand.
Par contre je peux vous dire que ça vaut le coup d'ouvrir son dictionnaire: c'est DE-LI-CIEUX!

J'ai ensuite enchaîné sur des galettes. Traditionnelles et parfois plus originale comme notre fétiche fromage de chèvre + miel qui a fini par conquérir les plus sceptiques...

Et j'ai terminé le tout par un cheesecake très facile à préparer.
J'ai trouvé une recette filmée que vous trouverez SUR LE SITE GOOSTO.FR et qui est l'oeuvre d'une des meilleures blogeuses cuisinières de la blogosphère: Pascale Weeks de C'est moi qui l'ai fait!



Le cheesecake a eu un franc succès, mes convives étant étonné par la base aux speculoos. Ici, les speculoos au goût de caramel (donc sans la cannelle de Noël), c'est un petit gâteau minable qui accompagne le café.
Point de speculoos par milliers, point de Bastogne.
Du coup il a fallu que je réexplique trois fois de quoi il s'agissait avant d'aller chercher les gâteaux restant pour leur montrer. Et finalement obtenir l'approbation de tous.
Comme quoi! :-)

Je vous conseille donc cette recette, simple et bien bonne!
Je suis tout de même preneuse de recette de cheesecake différentes (surtout que je les aime bien super épais mais là le mien était aussi mince que celui de Pascale Weeks...).

Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers - dans Cooking
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 17:19

En attendant de vous diffuser la prochaine vidéo de Speculoos et Cooky (je me gratte le fond de la caboche pour savoir quoi donc vous faire. Je sais déjà comment ils meurent mais je ne sais pas ce qu'ils ont à vivre...), je tenais à vous faire part de ces quelques découvertes personnelles...


Encore plus glamour, encore plus aventureux, encore mieux que le mieux du mieux de Koh Lanta!!


Passionnée de pizza et de bob l'Eponge???
L'hyperactif de l'équipe?
:-D.




"Poooooollllution, jeeeeuuuuu dis non!"

 

A bientôt!!


Repost 0
Published by Votre Meringue au pays des Baisers
commenter cet article

Who's Who?

  • : Le blog de Votre Meringue au pays des Baisers
  • Le blog de Votre Meringue au pays des Baisers
  • Contact